Une Koenigsegg de la première heure

  • Simon
  • 29-01-2013 20:03
  • 138
  • 0

Une Koenigsegg de la première heure

Les derniers articles qui sont parus à propos du constructeurKoenigsegg parlaient des modèles les plus récents. Pourtant, cela fait un certain nombre d'années que Koenigsegg joue dans la cour des grands. Il est grand temps pour nous replonger dans les livres de l'histoire automobile pour jeter un œil sur la toute première supercar produite par le constructeur en 2002 : la CC8S. C'est dans la localité de Skagen, au Danemark, qu'un exemplaire a été spotté.

Seuls six exemplaires de la CC8S furent montés à la main dans l'usine suédoise d'Ängelholm. Bien que la CC8S présente quelques ressemblances avec la toute nouvelle Agera R, elle est bien moins perfectionnée au niveau technique. C'est normal, car Koenigsegg n'en était qu'à ses débuts dans la fabrication de voitures. À l'arrière de la voiture se niche un V8 d'une puissance de 655 chevaux. De nos jours, une Koenigsegg en a au moins 300 unités de plus ! Toute la carrosserie est constituée de fibre de carbone et elle possède un élément de design particulier : ces portes si typiques qu'on ne retrouve que sur les Koenigsegg.

Au cours de la période où elle fut produite, entre 2002 et 2004, la voiture fut enregistrée au Livre des Records en tant que voiture de production la plus puissante. Même si ses performances sont loin de celles des supercars contemporaines, elles restent phénoménales. Par exemple, elle peut faire une pointe à 390 km/h et il ne lui faut que 3,5 secondes pour abattre le 0 à 100 km/h. Son conducteur devra toutefois se contenter d'une boîte manuelle à la place des palettes au volant si faciles à utiliser.

Une Koenigsegg de la première heure

Commentaires sur cet article.


Related spots



Nouvelles similaires